Rendez facile l’apprentissage canin !

Éduquer un chien n’est pas toujours une mince affaire. En effet, il faut une autorité naturelle et une confiance en soi réelle pour affirmer sa hiérarchie face à un animal. Si avec un petit chien réputé pour son éducation facile, il est possible d’être approximatif dans les apprentissages, ce n’est pas le cas pour les autres chiens. Or, comme pour un enfant, les premiers mois sont primordiaux. Si vous sentez que vous rencontrez des difficultés, trouvez vite une solution.

L’aide d’un collier d’éducation

Pour aider les maîtres, les fabricants ont créé le collier de dressage. Le concept est simple. Quand l’animal commet un geste interdit, le maître le punit en envoyant une stimulation grâce à une télécommande. Cette dernière la transmet au chien qui porte un collier autour de son cou.
Vu comme une torture par certains maîtres et les comportementalistes canins qui détestent que l’on vienne empiéter sur leur territoire, ces colliers se sont grandement améliorés ces dernières années. Désormais, les meilleurs modèles contrôlent parfaitement les niveaux d’intensité. Avec un animal dominant et fort, la stimulation sera élevée. Par contre, avec un petit chien, elle sera légère voire indolore.
En effet, il y a d’autres modes que la stimulation électrostatique ou la vibration. Des colliers Canicom ou Petsafe proposent des alternatives comme le bip sonore ou le jet de spray. Le système de dressage étant ergonomique, tous les maîtres s’y retrouvent facilement. Attention toutefois, il ne s’agit pas d’un outil magique. Il ne montre des résultats que si vos apprentissages sont cohérents et que le chien comprend les interdits. Il est inutile d’envoyer des stimulations toutes les dix minutes pour corriger un simple détour dans la trajectoire du chien si vous ne lui indiquez pas par la voix que vous souhaitez le voir évoluer à vos pieds.

Les cours avec un comportementaliste canin

Le métier de comportementaliste canin est en fort développement. Les gens ont souvent besoin de conseils dans leur éducation. Ils doutent d’avoir les bons gestes, hésitent sur le fait que le comportement de leur chien est normal ou non, et n’ont plus honte de demander de l’aide. Cela est une bonne chose et les comportementalistes peuvent fournir un véritable suivi dans le temps. Le mieux est de commencer par des séances individuelles afin qu’il ait le temps d’observer l’animal et le maître, puis de renouveler ces visites pendant au moins six mois.
Malheureusement, cette solution a un coût important (50€ la séance environ) et il est impossible pour beaucoup de ménages de mettre autant d’argent. De plus, rien ne garantit que le chien qui écoute en présence du comportementaliste fasse preuve de la même docilité quand vous êtes seul avec lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *